Ils se sont tus et souffraient en silence…

Une mère de famille de 2 jeunes enfants, un garçon et une fille m’a sollicitée. Ses enfants ne communiquaient plus avec elle.

Il s’agissait d’une maman séparée du papa et de nouveau en couple avec un autre homme.
Ces deux jeunes enfants vivaient chez leur mère et allaient aussi chez leur père.
Le garçon, prisonnier du silence dans lequel il s’était enfermé, s’exprimait principalement avec de la colère et de la violence envers les siens et, envers ses camarades d’école.
Sa mère constatait qu’il devenait de plus en plus dur dans son relationnel et, échanger avec lui était devenu compliqué. Quant à sa petite sœur, elle faisait parfois les frais de ce trop plein d’émotions fortes que le garçon ressentait intensément par moment de contrariété. La relation du frère et de la sœur était devenue compliquée.

La mère avait pourtant amené son jeune garçon consulter un psychologue mais, les séances ne donnaient pas satisfaction, ni à l’enfant, ni à la mère, dans la mesure où le petit gars endurci se contentait de faire acte de présence sans s’investir vraiment dans les échanges.

La mère sentait bien que des non-dits envahissaient ses enfants mais, elle ne parvenait pas à rouvrir la porte de leur maison d’expression verbale, surtout avec son fils. Elle a donc décidé de me solliciter pour tenter, via la médiation familiale, retrouver un dialogue avec son (ses) enfant(s).

Il m’aura fallu une séance individuelle puis collective en fin de séance avec la maman à domicile, avec le fils et la fille, pour débloquer la parole des enfants envers leur mère.

Au cours de notre séance, le jeune garçon m’a confié tout le poids du lourd silence qu’il gardait…

Cet enfant subissait de la violence de la part de son père quand il se trouvait chez lui et ce, en présence de sa jeune sœur qui elle aussi se taisait à ce sujet. Il était question d’enfants qui avaient inversé les rôles. Des enfants qui avaient décidé de protéger leur parent, lnotamment leur mère, pour lui éviter de souffrir à nouveau après un vécu déjà douloureux…

boy-4658244_1920

Une fois l’écorce de la carapace fissurée, j’ai pu atteindre l’enfant blessé caché à l’intérieur et lui permettre d’exprimer et de libérer sa souffrance silencieuse.

J’ai alors accompagné l’enfant pour qu’il libère sa parole avec sa mère et j’ai également accompagné ce parent dans la réception de ces douloureuses confidences de la part de son jeune enfant. Leur rapprochement a été un moment magique…

Avec les enfants, nous avons travaillé leur confiance en eux pour réussir à exprimer aux adultes ce qu’ils ressentent et ce avec quoi ils sont en accord ou pas.

Résultat :

* ce petit gars a par la suite réussi à exprimer plutôt avec ses mots qu’avec ses poings ce qu’il ressentait,

* il a aussi réussi à exprimer des choses à son père quant à son comportement violent envers lui; comportement qui a évolué positivement après, avec un arrêt de gestes violents,

* la relation du frère et de la sœur s’est améliorée,

* la communication entre la mère et ses enfants est devenue plus fluide.

Voilà ce que la médiation humaniste d’Écoute & Vous a permis dans cette situation.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.