La violence…

Elle n’est pas que physique (gestes violents). Elle est aussi :

  • verbale (utilisée pour intimider, pour humilier ou pour contrôler une autre personne),
  • psychologique (elle se situe au niveau des comportements d’une personne et vise l’intégrité psychologique de l’être humain et affecte la personne victime dans sa valeur en tant qu’individu) et
  • sexuelle (se traduit par toutes formes de gestes à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée).

Vous faites preuve de violence physique quand  :
– vous levez la main sur une personne,
– vous portez des coups et/ou vous faites mal,
– vous frappez,
– vous séquestrez,
– vous lancez des objets en direction d’une personne

Vous faites preuve de violence verbale quand :
– Vous insultez l’autre en utilisant un langage grossier et injuriant,
– Vous criez et vous élevez la voix,
– Vous blâmez et vous reprochez les faits et gestes d’une personne,
– Vous critiquez et vous vous moquez avec des propos humiliants,
– Vous menacez d’une manière directe ou indirecte.

Vous faites preuve de violence psychologique quand :
– vous mettez en place un isolement social et/ou affectif autour d’une personne en dénigrant sa famille et ses proches,
– vous cherchez à maîtriser les allées et venues d’une personne,
– vous adressez des menaces implicites ou explicites,
– vous faites preuve de “cruauté mentale” : “indifférence, silence, exigence excessive par rapport aux tâches, prendre des décisions pour l’autre…”
– vous faite croire à une personne qu’elle est stupide, qu’elle est incapable de faire…

Vous faites preuve de violence sexuelle quand :
– vous agressez sexuellement une personne ou vous la forcer à avoir des relations sexuelles,
– vous harceler sexuellement une personne (au travail, à l’école, dans la rue, …),
– vous faites des attouchements sexuels contre le gré d’une personne,
…..
– vous contraignez une personne à des pratiques sexuelles non-désirées,
– vous dénigrez sexuellement une personne.

 

Voici les formes de violence qui existent et auxquelles certaines personnes sont confrontées dans leur quotidien.

Les personnes qui agressent, quelque soit la forme de violence utilisée, peuvent ne pas prendre conscience de leur comportement et ne pas accepter de reconnaître leurs agissements avec violence.

Des regards peuvent également être violents notamment pour une personne au passé douloureux, qui a été malmenée et victime. Et à partir du moment où cette personne victime exprime les choses à celui qui se montre violent envers elle, si le comportement ne change pas, que les faits perdurent et que ce dernier persiste à nuire à la personne victime, alors il est confirmé que cet individu est une personne violente.

Celui ou celle qui se montre violent dans ses relations est avant tout une personne en souffrance qui projette sa propre colère sur les autres, ne réussissant pas à gérer ses émotions, liées à son histoire et son passé.
Les personnes qui acceptent de se regarder en face, qui accueillent la réalité de leurs comportements négatifs et qui décident de travailler sur elles, peuvent espérer changer et se libérer de leur colère. Les autres poursuivront leur route à la rencontre d’autres personnes qui deviendront leur victime ou leur bourreau et ils resteront dans la dualité, dans le conflit.

 

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.