Quand l’heure de la succession arrive…

Nous n’y sommes pas toujours préparé. Il est pourtant important d’aborder le sujet du vivant des parents. L’héritage, la succession, est une question de volontés; “les dernières volontés”  du défunt.

Dans l’idéal, chaque parent devrait être libre de décider seul de sa succession, en son âme et conscience, sans aucune influence ou pression de qui que ce soit.

Plus la succession est pensée, réfléchie, décidée en amont du décès par le principal concerné, mieux elle se déroulera une fois le décès arrivé. Ainsi, il n’y aura plus à discuter puisque la personne concernée se sera exprimée et aura fait part de ses dernières volontés.

Cette étape de la vie  n’est pas considérée par tous de la même manière. Pour certains enfants, il est difficile de parler de la mort. Des peurs se présentent alors. Ce sujet les confronte directement à une réalité de la Vie que nous ne pouvons pas ignorer. Pour d’autres, c’est un sujet comme un autre qui implique de prendre des décisions et donc, réussissent à échanger simplement et naturellement à ce sujet.

L’article 3 de la Loi du 15 novembre 1887 stipule que les désirs d’un défunt doivent être parfaitement respectés en matière d’obsèques, qu’il s’agisse d’une cérémonie civile, d’un rituel religieux, d’un type de cercueil ou des habits choisis etc… Les proches sont alors tenus de réaliser ses directives.

Les dernières volontés peuvent avoir été communiquées à l’oral à des personnes de confiance qui tenteront de les mettre en application. Cependant, pour attester des dernières volontés, il est, de par la Loi, préférable de laisser une trace écrite authentifiable, afin d’éviter tout conflit et/ou malentendu. D’où l’importance de préparer de son vivant ses dernières volontés.

Confronté à titre personnel et professionnelle à ce genre de situation et, constatant les dégâts engendrés par une succession mal ou pas du tout préparée par les parents, je recommande vivement aux principaux intéressés de décider librement de leurs dernières  volontés de leur vivant. Certains choisiront d’en parler à leurs enfants et d’autres non.

Quel que soit le choix des parents, les enfants se doivent de le respecter.

Et pour les situations particulières, en cas de conflit, Ecoute & Vous reste à l’écoute de chacun pour accompagner la famille dans cette étape de Vie qui pour certains devient une véritable épreuve.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.