CC Izabela Palubicka / Flickr

Oui, pourquoi tant de haine ?

Il arrive que des personnes vouent et entretiennent des sentiments très négatifs à l’égard d’autres personnes de leur entourage ou même de leur famille.

Souffrance  ? Jalousie ? Haine maladive ?…

Il y a comme un besoin compulsif de destruction et de faire du mal à l’autre, cet autre que l’on rend responsable de sa propre souffrance intérieure, non identifiée.

Connaissez-vous les accords Toltèques de Miguel Ruiz ? Le 2ème s’intitule : “Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle“.

Dans une situation où une personne se montre désagréable voire, méchante avec vous, sans que vous ne compreniez véritablement son comportement négatif à votre égard, Miguel Ruiz nous invite à nous demander :

  • “qu’est-ce que son attitude et ses paroles me disent de lui et non de moi ?”
  • “Que m’apprend-il sur lui en me parlant de moi ?”

Avec ce 2ème accord Toltèque, vous pouvez décider de retirer le pouvoir des mains de l’autre que vous lui avez laissé, inconsciemment, pendant un temps. Quand vous preniez comme vérité tout ce que l’autre vous disait…

A ce moment là, c’est comme si vous aviez construit un pont entre vous et l’autre. Sans que vous en ayez eu conscience, avec ce pont, vous lui avez permis de vous atteindre. Vous vous êtes alors senti blessé, jugé, critiqué. Et vous avez souffert. Jusqu’au jour où vous décidez et vous réussissez à reprendre en main ce pouvoir. Et vous laissez l’autre prendre sa responsabilité dans cette relation devenue toxique. Il est parfois temps de décider de vous en éloigner, pour vous préserver et surtout, vous respecter.

La clé de la réussite dans une relation où l’autre se montre et demeure “méchant” à votre égard, réside dans la prise de recul par rapport à l’autre, afin de se mettre à bonne distance de lui qui, de toute évidence, est en souffrance intérieurement pour agir de la sorte.

Au lieu de rester connecté à Soi, avec notre interprétation de la situation et notre lot d’émotions qui se présentent à nous et nous amène alors à des pensées, souvent liées à des blessures de notre passé, l’idée est d’observer et d’écouter l’autre.

Se déconnecter de Soi pour mieux se connecter à l’autre puis sentir et comprendre ce qui se joue dans cette relation. Laisser l’autre parler de lui à travers nous. Se dire et se répéter que, ce que j’entends de l’autre ne me concerne pas.

J’aime cette citation que j’ai trouvé sur internet, d’un auteur anonyme :

Ne me raconte pas ce qu’ils t’ont dit à mon sujet, explique moi plutôt pourquoi ils sont si à l’aise pour en parler avec toi“.

Ecoute & Vous

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.